Toutes les ressources Armentières 14 887 résultats (2ms)

Voirie, constructions, réparations, édifices publics, cimetière.

DD 44 , 1723-1742  

Requête de Barnabé Dujardin, tanneur et fermier des moulins du comte d'Egmont à Armentières, à l'effet d'être autorisé à établir un hangard sur les fondations et arcades du pont hors la porte de Flandre ; consentement des échevins d'Armentières. Réparations à faire au pignon d'une maison située au coin de la rue du Brusle, et qui incombent, par moitié, à Romain Boursette, occupeur, et aux religieuses de la Présentation dites de Saint-François-de-Sales.

Emprunts, dettes de la ville.

CC 130 , 1688-1699  

Lettres du roi Louis XIV qui fixent les charges ordinaires et extraordinaires de la ville d'Armentières, qui seront payées chaque année. Cette somme se répartira au grand-bailli, à son lieutenant, aux sept échevins, au greffier civil, au greffier criminel, au médecin de la ville, à la sage-femme, au messager et pour prendre garde à la porte du choeur de l'église à celui qui conduit l'horloge, pour l'entretien des chaines du puits de la ville, au sonneur du vigneron, au bailli de l'église pour nettoyer les places et sièges du Magistrat, aux deux chirurgiens des pauvres, au carillonneur du beffroi, à la maitresse des vingt-cinq pauvres filles, au maitre des enfants de choeur, au concierge des prisons pour parer les autels pour les processions, aux Jésuites pour l'enseignement des cinq classes, aux Bons-Fils tenant l'école dominicale, aux commis qui apposent les plombs sur les draps et estamettes qui se fabriquent en la ville, réparations des bâtiments. Lettres du Roi qui fixent la manière suivant laquelle aura lieu la liquidation des dettes de la ville d'Armentières. Arrêt du Conseil d'Etat qui fixe les charges ordinaires et extraordinaires de la communauté d'Armentières et en prescrit le mode de paiement. Autre arrêt qui lève la surséance accordée, à cause de la guerre en 1689, aux communautés pour le paiement de leurs dettes.

Comptes des octrois et deniers patrimoniaux.

CC 97 , 1784-1787  

Comptes des octrois de la ville et du don gratuit. Somme payée au sieur François Rouzé, mayeur d'Armentières, pour cinq journées par lui employées à Douai, ainsi que pour le rembourser des frais qu'il a faits aux fins de l'obtention d'un arrêt de la Cour du Parlement qui ordonne l'élargissement de la rue d'Erquinghem de cette dite ville. Sommes payées en 1787 pour subvenir aux aûmones, nourriture et entretien des pauvres par courtesse de leurs revenus.

Titres et baux des propriétés communales, revenus de la ville.

DD 2 , 1584-1695  

Ventes aux échevins d'Armentières : par les tuteurs des enfants de Gilles Du Mont et de Catherine Sénéchal, d'une "montée, pescherie et cheingle" avec héritage située derrière l'église ; - par Chrétienne Lenoble, veuve de Philippe Dubasle, d'un héritage à front du rivage et de la chaussée allant au puissot dit le Puissot-Fripon et Puissot-du-Nain ; - par Gilles Meurillon et Jean-François Boursette, curateurs judiciaires des biens délaissés par Michel Meurillon, d'une maison et héritage à usage de boulangerie, à front de la rue de la cour de Lassus.

Affaires diverses relatives à la guerre.

EE 28 , 1655-1668  

Déclaration (par ordre de noms) des pertes souffertes par les mannans de la paroisse d'Armentières depuis la guerre dernière de l'an XVIe LXVII, par les passages, repassages et séjours en ladite paroisse des armées, ensamble par la garnison de la ville d'Armentières, tant durant le siège de la ville de Lille que du depuis. "S'ensieult la déclaration des terres de la paroisse d'Armentières appliquées aux fortifications."

Lettres d'octrois.

CC 26 , 1614-1618  

Lettres de Charles, comte d'Egmont, seigneur d'Armentières prorogeant les octrois précédemment accordés à la ville d'Armentières afin de l'aider à payer les travaux d'appronfondissement des deux rivages et de la petite rivière, et la reconstruction des portes, permettant de lever un nouvel impôt sur la bière et le vin afin de suppléer à l'insuffisance des ressources de la table des pauvres.