Toutes les ressources Armentières 14 887 résultats (3ms)

Sauvegarde, contributions de guerre.

EE 36 , 1668-1677  

Ordres donnés aux gens de loi de la ville et paroisse d'Armentières par Nicolas Maes, seigneur d'Ophem, surintendant de la Flandre, et par Jacques-Horace Blondel, son successeur, d'avoir à fournir, entre les mains du receveur des cotisations à Ypres, en représailles des contributions de guerre imposées par les intendants de France sur les sujets d'Espagne, en argent la somme de 79,673 fl, en vaches et moutons 700 têtes, en avoine 168 rasières 71 picotins.

Pièces à l'appel des comptes, fermes, octrois et droits divers.

CC 105 , 1778-1783  

Registre des biens patrimoniaux de la ville d'Armentières. Adjudications des fermes de la ville, telles que le "mainque", le droit d'étalage des fruits et poissons, le droit de passage des nefs et bateaux, le colportage, le droit d'aunage des toiles, le droit de circulation sur le pavé et le grand pont, le maerschep. Baux et arrentements de biens appartenant à la ville.

Police.

FF 93 , 1669-1723  

Ordonnances : du maréchal de Humières, pour empêcher la propagation de la peste et la vente des poissons ; des États de Lille, pour l'arrestation d'un charlatan ; des échevins d'Armentières, pour éviter la propagation d'une maladie inconnue, désignée par les médecins sous le nom de fièvre aiguë double tierce continue ; du maréchal de Humières et des États de Lille, concernant la chasse ; de l'intendant de Flandre, pour prévenir les incendies et empêcher la mendicité. Lettre relative à la loi sur les inhumations. Rapport d'Antoine Boursette et de N. Delacroix, médecins, sur les causes de la maladie qui régnait à cette époque (1723) dans les villes de Béthune, La Bassée, Seclin et les villages circonvoisins, où ils ont été envoyés par ordre du Magistrat d'Armentières.

Lettres d'octrois.

CC 35 , 1720-1741  

Arrêts du Conseil d'Etat et lettres patentes du roi Louis XIV accordant aux échevins d'Armentières la faculté de lever des impôts extraordinaires sur certaines denrées et marchandises afin de payer le cours des rentes dont la ville est grevée, afin de couvrir la dépense considérable que nécessiteront les réfections de l'hôtel de ville qui tombe en ruine, pour subvenir au paiement des tailles, continuer la construction du pavé hors la porte d'Arras jusqu'à Fleurbaix, renouveler le pont de la ville, réédifier la nef de l'église paroissiale, les revenus de la fabrique étant insuffisants pour faire cette dépense, et donner des secours à plus de 400 familles pauvres.

Comptes des octrois et deniers patrimoniaux.

CC 53 , 1558-1559  

Compte rendu aux président et gens de la Chambre des comptes de Lille par les lieutenant et échevins d'Armentières, de l'impôt levé sur le vin et autres boissons, dont la Table des pauvres était redevable.