1 - Plaque rue Sadi Carnot
Le 26/02/2021 à 14h08 par Archives municipales
Résumé

Située 36 rue Sadi Carnot

 

 

Description du monument :

  • Plaque commémorative de la Seconde Guerre mondiale

 

Localisation :

  • Sur le mur du 36 rue Sadi Carnot à Armentières.

 

Financement :

  • Plaque offerte par le comité d’assistance aux prisonniers de guerre d’Armentières

 

Année de construction :

  • 2 septembre 1945

 

Inscription :

  • « Ici tombèrent côte à côte MM Pierre Lecocq 45 ans directeur d’école publique, ancien prisonnier de guerre, secrétaire du comité d’assistance des prisonniers de guerre d’Armentières, Pierre Lecocq fils, 16 ans, étudiant, Omer Ollivier, 58 ans, ancien prisonnier civil 1914-1918, cheminot, Maurice Vancortenbosch, 31 ans, concierge, fusillés sans jugement par les soldats allemands le 2 septembre 1944 »

     

Évènement commémoré

  • Exécution sommaire à l’école Philippe de Girard

 

 

Pose de la plaque commémorative le 2 septembre 1945, Archives municipales d’Armentières, 3 Fi 11075

 

Le 2 septembre 1944, les combats font rage entre Allemands et résistants sur la Grand Place pour la libération de la ville. Après plusieurs heures de combats, les Allemands battent en retraite vers la Belgique. Furieux, un groupe de soldats tente de forcer l’entrée de la banque à l’angle de la rue Sadi Carnot mais la porte résiste. Ils se dirigent alors vers l’école Philippe de Girard, rue Nationale, où ils découvrent quatre hommes qui s’y cachent : Pierre Lecocq, 45 ans, directeur de l’école, son fils Pierre, 16 ans, Maurice Vancortenbosch, 30 ans, et Omer Ollivier, 58 ans. Ils les empoignent et les emmènent au bord de la rue Sadi Carnot où ils les alignent pour les fusiller à 18h30.

 

Rien ne justifie cette exécution car les hommes se trouvaient dans une cave, sans arme, près de leurs familles. Dans leur déroute et à l’approche de leur défaite, la brutalité des soldats allemands s’intensifie et de nombreux massacres et exécutions de civils sont perpétrés, sans jugement, comme à Ascq le 1er avril 1944, où 86 victimes sont fusillées ; ou encore à Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944 où 643 habitants du village sont brutalement assassinés par une division de SS. Quelques jours après la fusillade de la rue Sadi Carnot, le 5 septembre, les Allemands abattent sommairement 38 otages à Nieppe, sur les berges de la Lys, parmi lesquels 18 soldats des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) et 20 civils.

 

 

 

Rapport des évènements du 2 septembre 1944, Archives municipales d’Armentières, 4 H 40

 

 

Les noms commémorés sur la plaque

 

Pierre LECOCQ

Pierre LECOCQ, fils

Maurice VANCORTENBOSCH

Omer OLLIVIER

 

 

 

Sources :

Archives municipales - 4 H 74 et 4 H 75

Seconde Guerre mondiale - Mémoire des hommes (defense.gouv.fr)

LANDLER (Hans), Armentières sous l’Occupation, Gilles Guillon, Lille, 2020.

FERNAGUT (Alain), La Seconde Guerre mondiale à Armentières, la Libération, Voix du Nord, 2011.

COMMISSION ARMENTIÈRES HIER ET AUJOURD’HUI, La guerre 39‑45 en Armentières, Armentières.

Les Carnets de Jean Autès, 1939-1945.

 

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 26/08/2021 par Archives municipales
Le 07/09/2021 par Archives municipales
Le 16/10/2021 par Archives municipales